Luminance

Une grandeur additive et mesurable, une sculpture colorée par un jeu de lumière en mouvement.

«Si l’on regarde le ciel la nuit, on va d’abord voir un objet noir uniforme. Si l’on regarde mieux et qu’on laisse le temps à nos yeux de s’habituer, que la pollution lumineuse le permet, nous verrons une petite bande blanchâtre : la voie lactée.
Ensuite nous allons regarder les étoiles, nous allons les voir toutes identiques. Si l’on regarde mieux nous verrons que certaines sont un peu rouge et d’autres un peu bleues : elles ne sont chromatiquement équivalentes qu’à la première approximation. Et, si l’on regarde mieux nous allons nous apercevoir que certaines ne scintillent pas : ce sont les planètes, nommées, à l’époque de Platon, les astres errants.»
Aurélien Barrau «l’Univers», cours d’introduction.

Le principe de la photographie rassemble les composants majeurs du projet Luminance : Quelle quantité de lumière pendant combien de temps ?

La recherche Luminance est d’abord constituée d’un volume, une forme en terre extrudée, qui s’étire. C’est un rythme, une temporalité, ou encore une étendue qui se matérialise. Est-ce que le temps est un mouvement dans un espace, un avatar dans la durée ? Le physicien et philosophe Étienne Klein énonce ce questionnement parmi d’autres concepts temporels. Le projet Luminance est une proposition de figuration de la durée, une occasion de penser et d’observer d’autres phénomènes.
Il s’agit aussi d’explorer la couleur par le mouvement de la lumière. De questionner les relations entre un volume et un environnement. Ajouter l’onde lumineuse aux éléments céramiques bruts accentue le mouvement créé et amorcé par la pâte argileuse. La synthèse additive des lumières augmentera le volume : la forme devient animée, s’éloignant encore un peu plus de l’objet. Elle nous fera accéder à de nouveaux pans du sensible et permettra de faire émerger d’autres questions.
Le projet de recherche Luminance est une aventure. Il cherche à rendre le temps visible par la matière, l’éclairer autrement pour le donner à voir : voilà des mouvements dans l’espace qui ouvre de nouveaux horizons.

 

Ce projet est soutenu par le Centre National des Arts Plastiques (CNAP). En partenariat avec le Craft Limoges, Moly Sabata & la Fondation A.Gleizes, les Terres Baillets, Ceralep et l’Usine. Création et conception lumière de Philippe Fortaine et Julia Huteau. Avec les conseils artistiques de Boa Studio. Remerciements à Violette Vigneron, Flora Marchant, Marie-Claude Jeune, la Condamine, Studio Ganek, Thierry et Morgane Huteau, Jérôme Martinez-Corral, Tony Delattre, Hervé Galland et à Quentin Préaud.

Présentation

Rendu du projet à l’Usine, avril 2022

expo-ensa-beaux-arts-limoges
expo-ensa-beaux-arts-limoges
expo-ensa-beaux-arts-limoges
expo-ensa-beaux-arts-limoges

Rendu du projet à l’Usine, l’Espace Blanc, Les « Fragments » avril 2022

expo-ensa-beaux-arts-limoges
expo-ensa-beaux-arts-limoges
expo-ensa-beaux-arts-limoges

Présentation

Exposition Luminance, toutes les informations ici : cnap.fr

Luminance, une sculpture colorée par un jeu de lumière en mouvement

Sculpture Left-over, Gâvres, Morbihan (56), lecture d’un texte d’Etienne Klein, février 2021.